Quelles sont les répercussions physiques de la maladie de Gaucher?


Les signes et symptômes de la maladie de Gaucher apparaissent en raison de l'accumulation progressive de cellules de Gaucher (cellules avec amas de substances non décomposées) dans l'organisme. En règle générale, les cellules de Gaucher s'accumulent dans la rate, le foie et la moelle osseuse. Des accumulations peuvent également avoir lieu dans le système lymphatique, les poumons, la peau, les yeux, les reins, le cœur ainsi que le système nerveux.

 

Cellules de Gaucher dans la rate

En raison de l'hyperactivité de la rate, les globules rouges sont dégradés plus rapidement qu'ils ne sont produits. Cela peut entraîner une anémie. Les globules rouges sont responsables du transport de l'oxygène des poumons vers toutes les cellules de l'organisme. Le manque de globules rouges provoque chez les personnes anémiées un apport insuffisant en oxygène et une fatigue rapide. Les patients atteints de la maladie de Gaucher chez lesquelles la rate est touchée souffrent donc parfois d'un manque d'énergie et sont moins en mesure de se défendre contre les maladies. Ils se sentent souvent fatigués.

L'hyperactivité de la rate peut également provoquer un déficit en globules blancs, car le taux de filtration est accru. En cas de pénétration d'agents pathogènes, il est normal que le nombre de globules blancs dans l'organisme fluctue. Lorsque, par exemple, des bactéries ou virus parviennent dans le corps, le nombre de globules blancs augmente afin d'éliminer les intrus. Si le nombre de globules blancs est réduit par les cellules de Gaucher dans la rate, cela peut impacter la défense de l'organisme contre les infections. Les patients atteints de la maladie de Gaucher sont donc plus souvent malades que les autres personnes.

Avant l'introduction du traitement enzymatique substitutif, la rate hypertrophiée des patients atteints de la maladie de Gaucher devait souvent subir une résection chirurgicale (splénectomie). Toutefois, après l'intervention, les médecins constataient encore souvent une accumulation accrue de cellules de Gaucher dans le foie. Par conséquent, la splénectomie n'est plus un traitement recommandé dans le cadre de la maladie de Gaucher.

L'hyperactivité de la rate peut également conduire à une diminution des plaquettes sanguines (thrombocytopénie). Le déficit en plaquettes impacte la coagulation sanguine, ce qui augmente la tendance aux saignements et aux bleus. Par conséquent, les patients atteints de la maladie de Gaucher sont souvent victimes d'importants et fréquents saignements du nez, et de saignements des gencives. Des saignements menstruels plus abondants et plus longs peuvent également survenir.

Cellules de Gaucher dans le foie

Les cellules de Gaucher peuvent également s'accumuler dans le foie et provoquer une hypertrophie de celui-ci (hépatomégalie). Les conséquences possibles sont la cirrhose hépatique (atrophie et durcissement du foie), la formation de cicatrices dans le foie, et d'autres troubles hépatiques. Certains patients présentent un risque accru de calculs biliaires.

Cellules de Gaucher dans les os

Chez la plupart des patients atteints de la maladie de Gaucher, les os sont touchés d'une façon ou d'une autre. Le processus avance le plus souvent de façon croissante et constitue pour les personnes touchées un des plus grands fardeaux. 

L'accumulation de cellules de Gaucher dans la moelle osseuse peut endommager les os à différents niveaux. Les cellules de Gaucher peuvent entraver le flux sanguin, ce qui peut à son tour engendrer une détérioration des tissus osseux (ostéonécrose aseptique ou nécrose avasculaire) et ainsi des problèmes de mobilité durables.

Une autre conséquence possible de la présence des cellules de Gaucher dans la moelle osseuse est une régression de la masse osseuse (ostéopénie). Les minéraux que sont le calcium et le phosphore, qui contribuent ensemble à la solidité et à la forme correcte des os, sont moins efficaces. Les os sont plus sensibles aux infections, leurs densités et leurs stabilités sont réduites et ils se brisent plus facilement.

Dans le cadre de la maladie de Gaucher, l'endommagement des os peut également se traduire par un durcissement (sclérose) inhabituel de la diaphyse ou par une altération de la structure osseuse, comme un aplatissement à l'extrémité du fémur. Chez les sujets sains, le fémur a une forme ronde; chez les patients atteints de la maladie de Gaucher, il est en revanche souvent aplati à l'extrémité de la tête fémorale. C'est ce qu'on appelle une «déformation en flacon d'Erlenmeyer», car la forme de l'os ressemble à celle d'un récipient de laboratoire appelé flacon d'Erlenmeyer. La déformation est causée par la formation insuffisante de nouveaux tissus osseux en raison des cellules de Gaucher dans la moelle osseuse.

 

 

Radiographie d'un fémur normal

 

Radiographie d'un fémur avec déformation en flacon d'Erlenmeyer

Sur ces radiographies, la différence entre un fémur normal et un fémur avec déformation en flacon d'Erlenmeyer est clairement reconnaissable. La déformation peut s'avérer extrêmement douloureuse et entraîner des problèmes de mobilité, car les surfaces de l'articulation ne glissent plus sans frottement les unes sur les autres.

Crises osseuses

Les crises osseuses se manifestent lorsqu'un brusque manque d'oxygène survient dans une zone où des cellules de Gaucher perturbent le flux sanguin normal. Des douleurs intenses et aiguës (décrites par certains patients comme un «infarctus dans l'os») pouvant durer plusieurs heures à plusieurs jours sont typiques de ces épisodes. La cause de ces crises osseuses sont des gonflements (œdèmes) dans et autour des os, ou bien une irrigation osseuse réduite (occlusion vasculaire).

 

Autres symptômes possibles

Retards de croissance: Si elle n'est pas traitée, la maladie de Gaucher entraîne souvent des retards de croissance chez les enfants. Chez les filles non traitées, elle peut également retarder la puberté. Souvent, les règles ne commencent qu'à la fin de l'adolescence.

Perte d'appétit: L'hypertrophie du foie et/ou de la rate peut exercer une pression sur l'estomac, de telle façon que les patients atteints de la maladie de Gaucher sont souvent rassasiés après seulement quelques bouchées.

 


Les trois formes d'évolution de la maladie de Gaucher

On distingue trois différents types de la maladie de Gaucher: Les types 1, 2 et 3. La classification est basée sur les symptômes et l'évolution des troubles. Les trois formes ont une évolution progressive, ce qui signifie que l'état du malade peut se dégrader au fil du temps. Le type 1 est la forme la plus fréquente de la maladie de Gaucher, qui ne touche pas le système nerveux. L'évolution de la maladie de Gaucher de type 1 est très variable. Certains patients ne présentent aucun symptôme et mènent une vie normale, tandis que d'autres souffrent de multiples manifestations, parfois potentiellement mortelles. Les types 2 et 3 sont plus rares et touchent moins de 10% de l'ensemble des patients. Dans les types 2 et 3, des symptômes neurologiques se manifestent en plus des symptômes de type 1. Dans le type 3, ces symptômes neurologiques sont moins marqués que dans le type 2. En raison des graves lésions du système nerveux, les enfants atteints de la maladie de Gaucher de type 2 atteignent rarement un âge supérieur à 2 ans. Dans la maladie de Gaucher de type 3, les signes et symptômes de la maladie se manifestent du début à la fin de l'enfance. Les patients qui atteignent l'adolescence survivent généralement jusqu'à l'âge de 30 à 40 ans.